Nous préparons un article musical qui risque de vous traumatiser à jamais, mais comme nous sommes bien occupées en ce moment - enfin, surtout Raphaëlle, puisque l'autre écrevisse est en vacances - , voici de quoi patienter et marquer le coup de la fête de la musique 2008.

Peut-être vous moquiez-vous : "Après le rat et le Poussin Moche on a droit aux écrevisses ! Elles ne savent plus quoi inventer !"

Que nenni ! L'écrevisse en a inspiré bien d'autres avant nous ! Elle constitue un motif poétique et musical, allant jusqu'à prêter son doux nom au jargon des musiciens, pour désigner une forme de canon :

Le canon rétrograde, ou cancrizans, ou à l'écrevisse, est celui dans lequel la résolution reproduit le thème à rebours en commençant par la dernière note: le canon à la fois renversable et rétrograde peur s'écrire sur une seule portée, munie d'une clef à chaque bout et que lisent les deux exécutants placés vis-à-vis l'un de l'autre: cette disposition reçoit aussi le nom de canon ou fuga à miroir.

Apollinaire lui ménage une belle place dans son bestiaire :

L'écrevisse

Incertitude, ô mes délices
Vous et moi nous nous en allons
Comme s'en vont les écrevisses,
À reculons, à reculons.

Ces vers ont été repris en chanson, notamment par Irene Joachim.

A écouter sans modération, en attendant notre propre composition...

Ajoutons également une composition non musicale, quoique la langue d'Umberto Eco le soit. Mais il s'agit davantage ici du cri que du chant de l'écrevisse :

"Si l'Histoire avance, ce n'est pas dans le bon sens. C'est ce qu'explique Umberto Eco dans son dernier livre. Son analyse de l'actualité internationale résonne comme un cri d'alarme: la dynamique de l'Occident s'est enrayée! Pire: l'Humanité fait marche arrière... Terrorisme, fondamentalisme, populisme: les «ismes» sont de retour. Et au royaume des écrevisses, Bush et Berlusconi sont rois." Magazine Lire

Le livre date de 2006, mais il est toujours d'actualité.

__reculons

Pour finir sur une note un peu plus gaie, mais toujours d'actualité, cliquez donc sur le nouveau lien (dans la colonne à droite) vers le blog de La chanson du dimanche, si vous ne le connaissez pas encore.

Voici un petit aperçu :


I Got (La Chanson du Dimanche S03E06)
envoyé par lachansondudimanche

Toi le sans-terre
Toi pauvre erre
Toi qui cherches un toit

Ne va pas plus loin,
Pousse ma porte,
Bienvenue chez moi !

Salaire des parents ?
Salaire des grands-parents ?
Relevé fiscal

Moi les indigents
Sans taxe foncière
Je prends plus, ça fait un bail

I got a room
I got a car
I got a chair

I got swimming pool
I’m a proprietaire

I got another house
Another locataire

I’m just a flyfucker
I’m a proprietaire

Profiter de toi, profiter de toi, ououh
Profiter de toi, profiter de toi, ououh

Tu es un bon fermier
Pendant toutes ces années
Tu as payé pour deux

Avant de nous quitter
Un dernier détail
Faisons l’état des lieux

Une fuite de gaz
Un trou au plafond
Un dégat des eaux

Je suis le vautour
Tu es le pigeon
Ça fait 10 000 euros

I got a room
I got a car
I got a chair

I got swimming pool
I’m a proprietaire

I got another house
Another locataire

I’m just a flyfucker
I’m a proprietaire

Profiter de toi, profiter de toi, ououh
Profiter de toi, profiter de toi, ououh

Faisons l’Etat des lieux de la France :

Tout ce qui est patrimoine
C’est A, de beaux châteaux, de belles terres, tout va bien
Tout ce qui est niveau de vie, pouvoir d’achat, salaire ? Je crois que c’est moyen aussi.

Ce qui pourrait marcher, c’est d’augmenter le salaire moyen des ménages Français de 50 euros par mois. Augmentons parrallèlement le loyer de 50 euros par mois, et le tour est joué. On récupère l’argent....